Enseignements artistiques à l’ENSP

ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES À L'ÉCOLE DU PAYSAGE VERSAILLES/MARSEILLE

Yvelines, France, depuis 2011

SITUATION : Versailles (78), potager du roi, bâtiment des Suisses

Encadrement d’ateliers, format workshop de 3 ou 4 jours
département enseignements artistiques, avec Olivier Marty (responsable du département) Versailles, Paris, île de France, Brouilly, Loctudy, Marseille, Biville

« comment emporter le site » année 1
Emmener les étudiants sur un site et de leur poser très simplement la question très complexe de la représentation. C’est à dire qu’est ce qu’on peut «emporter» d’un site, comment on le déplace comment on le restitue ? Inventer une transposition plastique, tous les moyens sont bons, du moment que les propositions trop narratives sont évitées.
2012/2013

« la greffe » année 1
Anticiper le site à partir des documents donnés (indices photographiques, par exemple), puis aller installer «quelque-chose» sur le site. Concevoir et réaliser en atelier, une intervention plastique supposée adaptée à ce site. Travail d’anticipation, d’interprétation des éléments informatifs disponibles. 2012/2013/2014/2015/2016

« in situ » année 3
Produire une œuvre dans le paysage, en maîtrisant finement les ancrages, les significations (esthétiques, sociales, écologiques...) et les conséquences (résonance chez les habitants ou exploitants, devenir physique de l’œuvre, etc...) Affiner sa conscience des liens entre pratique artistique, compréhension du monde et projet de paysage. 2014/2017

«prendre appui» année 1
Prendre un appui très physique sur les lieux (ce qui nous conduit à choisir un site plutôt escarpé... ou des sables mouvants). Prendre un appui plus «cognitif» à partir d’enquêtes de terrain, de rencontres... Inventer une transposition plastique, tous les moyens sont bons (dessin, photos, récit, vidéo, installation...)
2015/2016/2017

«assemblages» année 2
Appréhender la maquette comme outil de paysagiste mais également comme possibilité d’abstraction, de fantaisie, d’invention, pour fabriquer un environnement singulier, entre représentation, réalisme et abstraction, onirisme.
2016

workshop «le lac du Flumet», partenariat EDF/ENSP
Les étudiants se font l’écho de l’histoire et de la géographie de ce paysage et de ce(ux) qui le compose(nt), l’habite(nt) : la matière, la teinte, la texture des lieux. Les recherches plastiques et la production artistique engagée pendant une semaine permettent d’inventer une forme originale de restitution, mise en scène articulée autour des différentes créations des étudiants. C’est la puissance poétique qui relie et fédère. Un travail d’investigation qui est sans aucun doute un préambule à un état des lieux, un schéma d’intentions, une esquisse, un projet du paysage du lac du Flumet. 2017

ANNÉES : depuis 2011